Dois-je passer le SAT ( Scholastic Aptitude Test) pour mes candidatures à l'étranger ?

6/6/2022

Qu'est-ce que le SAT ?

Le SAT est un test psychotechnique utilisé par de nombreuses universités et Business Schools aux États-Unis et en Europe pour sélectionner leurs candidats. C'est un test papier à choix multiples, créé et géré par l'organisation américaine "College Board".

L'objectif du SAT est de mesurer les aptitudes mathématiques et logiques d'un lycéen afin de départager les candidats dans les programmes universitaires. La plupart des candidatures s'appuient principalement sur la moyenne générale du lycéen, les cours qu'il aura suivis, ses lettres et essais de motivation, les lettres de recommandation de ses professeurs et les résultats au SAT.

L'importance du SAT dans la candidature varie d'une université à l'autre, mais plus le score est élevé et plus les chances d'admission le sont.

Quel est le format du SAT ?

Le SAT est un test de 3 heures et 50 minutes (y compris un essai facultatif de 50 minutes). Il est composé de 4 sections :
1° Reading
2° Writing
3° Mathematics (avec calculatrice)
4° Mathematics (sans calculatrice)
5° Essai facultatif

Le test est noté sur 1600 et le score moyen obtenu par les candidats est de 1060. L'inscription au test coûte 55$.

SECTION

TYPES DE QUESTIONS

TIMING

Reading

52 QCM

65 minutes

Writing

44 QCM

35 minutes

Mathematiques (avec calculatrice)

45 QCM

55 minutes

Mathematiques (sans calculatrice)

13 questions

25 minutes

Essai facultatif

1 essai à rédiger

50 minutes

L'agrégat des sections Reading & Writing (Evidence Based Reading & Writing -EBRW) est noté sur 800 et l'agrégat des deux sections de mathématiques est lui aussi noté sur 800, pour un total de 1600.

Pour quelles candidatures est-il obligatoire de passer le SAT ?

1- Aux États-Unis

Le SAT est obligatoire pour la plupart des candidatures dans les universités américaines. Cette tendance recule néanmoins puisque la fermeture des centres de test en raison de la crise du COVID 19 a conduit certaines universités à renoncer à demander un score SAT.

Ce test reste cependant obligatoire pour intégrer les programmes de nombreuses grandes universités. Si de grands noms comme Harvard, Georgetown, Columbia ou Duke ont rendu le test facultatif, il ne faut pas s'y méprendre ! En effet, la large majorité des candidats admis en 2022 avaient passé le test avant de postuler.

2- En Europe

Certaines universités et Business School européennes demandent également un score au SAT aux candidats.

C'est le cas notamment de l'Università Luigi Bocconi de Milan (1040 minimum), de l'ESADE Barcelone (1320 minimum) ou de l'IE Madrid (1200 minimum).

Notez que l'exigence de 1040 minimum fixée par la Bocconi est fantaisiste et qu'il faut un score d'au moins 1250 voire 1300 pour pouvoir espérer une admission.


Est-il nécessaire de passer le SAT pour mes candidatures en Europe ?

Le passage du SAT est toujours facultatif pour les candidatures en Europe, car toutes les universités citées précédemment (Bocconi, ESADE, IE) proposent un test maison que tous les candidats peuvent passer à la place du SAT.

Chez MyCursus, nous pensons qu'il n'est pas nécessaire, voire contre-productif de préparer un SAT pour des candidatures en Europe, et ce pour 3 raisons :

1- Il est plus difficile de se préparer au SAT qu'aux tests "maison" des Business Schools Européennes

Une préparation efficace au SAT demande un réel engagement et requiert en moyenne plusieurs mois de travail, ce qui est souvent difficile à concilier avec l'emploi du temps déjà chargé d'un lycéen. En effet, ce test a un programme de révision extrêmement large qui notamment comprend plusieurs années de mathématiques du lycée.

A l'inverse, les tests Bocconi, IE ou ESADE, même s'ils ne sont pas foncièrement plus simples, se concentrent sur des programmes de révision plus réduits et peuvent être efficacement abordés en une ou deux semaines chacun grâce à une préparation ciblée.

2- Les objectifs ne sont pas les mêmes, selon qu'on passe le SAT ou les tests "maison" des écoles

Prenons l'exemple de la Bocconi qui réclame un score minimum de 1350, et sous-entend donc qu'un score de 1400/1600 serait apprécié pour qui souhaite sécuriser une admission. Un tel score correspond au 93ème percentile, soit au top 7% des candidats (pour un score moyen de 1060). Il est très difficile pour un étudiant français de se rapprocher de ce genre de scores dans la mesure ou la moitié (800 points) repose sur la partie EBRW (Evidence Based Reading & Writing), une section qu'il est très difficile de réussir aussi bien qu'un américain ou qu'un britannique, dont l'anglais est la première langue.
En d'autres termes, nous estimons qu'un étudiant français, même avec un très bon niveau d'anglais, sera toujours désavantagé s'il doit se mesurer à des "english native speakers" pour une épreuve de compréhension, d'analyse de documents, de raisonnement logique et de grammaire... en anglais !

A l'inverse, les candidats qui passeront le test "maison" de la Bocconi seront souvent d'autres français, des allemands, des espagnols ou des asiatiques, ce qui laisse une bien meilleure chance à un étudiant français ayant un bon niveau d'anglais de tirer son épingle du jeu.

3- La Bocconi, l'IE et l'ESADE ne discrimineront jamais un élève qui a passé leur test maison plutôt que le SAT

Il est important d'insister sur un point : les candidats qui passent les tests maison ne sont absolument pas pénalisés par rapport à ceux qui passent le SAT. Si les universités ont pris la peine de créer et de proposer leur propre test maison, c'est qu'elles croient en son efficacité et évalueront les candidats de la même manière, quel que soit le test qu'ils aient préparé.

En conclusion, la préparation du SAT n'est nécessaire que pour des étudiants souhaitant tenter leur chance dans les grandes universités américaines. Comme en attestent les excellents résultats obtenus l'année dernière par les étudiants de MyCursus, préparer les tests maisons des Business Schools européennes (Bocconi, IE, ESADE) est indubitablement une stratégie gagnante.